Prototypage du camping-car imprimé 3D

Prototypage du camping-car imprimé 3D

C’est au Canada et plus précisément à Saskatoon que la prouesse a été réalisée par la startup Wave of The Future 3D fondée par Randy Janes. Ce dernier s’est penché sur le projet depuis 2 ans. En premier lieu, c’est un prototype de petite taille qu’il aurait d’abord élaboré avant de se lancer dans la conception du grand ouvrage. Le premier prototype était réalisé avec son imprimante 3D ErectorBot 3D et il s’est tourné ensuite vers le Create Cafe pour mettre sur pied le modèle à taille réelle.

En effet, c’est au Create Cafe que se trouve, en dehors des nombreuses imprimantes 3D de bureau, la Printtron. La Printtron, c’est une des plus grandes machines disponibles en Amérique du Nord pour l’impression 3D. C’est donc avec cette grande imprimante 3D que Randy Janes a battu le record mondial de la plus grande impression 3D intérieure.

Une réalisation minutieuse et sophistiquée mais rapide

L'impression 3D du camping-car

L’impression 3D du camping-car

9 jours seulement et plus précisément 230 heures ; c’est le temps qu’il a fallu pour mettre sur pied le premier camping-car imprimé en 3D. Et la prochaine réalisation prendrait moins de 7 jours si on s’en tient aux prédictions des concepteurs.

La rapidité de conception a été notamment facilitée par une technologie élaborée par l’école Polytechnique de Saskatchewan. Il s’agit de buses d’impression permettant l’impression de couches d’épaisseur de 10 mm. Ces buses ont permis une grande vitesse d’impression. Et si prochainement, on espère réaliser en moins de 7 jours, c’est parce que des techniques sont en train d’être mises en places pour réduire les vibrations de la machine afin d’obtenir une meilleure qualité et donc une plus grande vitesse d’impression.

Un camping-car en bonne et due forme

L'intérieur du camping-car 3D

L’intérieur du camping-car 3D

Comparativement aux modèles précédemment mis sur pied, ce camping-car imprimé en 3D est beaucoup plus résistant à l’eau et plus hermétique. Cela est dû notamment aux granulés de PETG utilisés pour cette impression 3D. En ce qui concerne les détails de l’ouvrage, il faut noter que c’est un camping-car long de 4 mètres et large de 1,8 mètre. Son poids se situerait dans les 272 kilos. Mais un détail des plus impressionnants reste sa durée de vie qui, tenez-vous bien, serait de 100 ans.

Et Randy Janes envisage mettre sur pied un modèle plus grand de 4,8 mètres de long très prochainement. Il espère aussi équiper très vite le camping-car de toilettes, de fenêtres et de cuisine pour que ce véhicule imprimé en 3D puisse être mis sur le marché déjà avant la fin de cette année.

Alors, intéressé(e) pour partir en voyage ?