SMS Message A solid styled icon from Orion Icon Library. Rappel Immédiat

Le Spécialiste des

IMPRIMANTES 3D PROFESIONNELLES

Qu’est ce qu’une imprimante 3D professionnelle ?

Le procédé est relativement simple. À partir de fichiers numériques en 3D issus de logiciels de CAO (format STL,OBJ, etc), l’imprimante 3D professionnelle va recréer des pièces réelles qui peuvent être fonctionnelles ou non, colorisées ou monochromes, pour en valider une forme, un concept ou une résistance mécanique et ainsi répondre aux besoins d’un projet industriel par exemple.

L’imprimante 3D va donc déposer, couche par couche, de la matière liquide ou en poudre (différente selon la technologie utilisée) qui va se solidifier par l’action soit d’un laser à rayon ultra-violet (SLA), d’une lampe xenon (MJP), d’une lampe d’un rétroprojecteur (DLP) ou par le biais d’un filament fondu (FDM). L’objet ainsi imprimé en 3D est la copie conforme de l’objet dessiné via le logiciel de CAO.

Gain de temps

Imprimez plusieurs itérations plus rapidement que d’autres procédés de fabrication et sans avoir à refaire un moule ou un outil. Imprimez en quelques heures et non plus en quelques jours.

Réactivité

Visualiser le plus tôt possible dans votre process de conception, le rendu de l’objet 3D et apportez ainsi rapidement les modifications nécessaires grâce à l’imprimante 3D professionnelle.

Aucune limite

Réalisez des pièces les plus complexes et ce sans aucune limite géométrique.

Simplicité

L’imprimante 3D professionnelle est autonome et très facile d’utilisation.

Economie d’argent

Dans certains domaines, la fabrication d’outillages ou modèles d’emboutissage sont souvent longs et coûteux. Grâce  aux imprimantes 3D ces outillages deviennent inutiles.

Les diverses applications de l’imprimante 3D professionnelle

L’imprimante 3D professionnelle permet de réaliser des prototypes ou pièces finies utilisés dans de nombreux secteurs d’activités.

Quelques exemples où l’impression 3D est utilisée :

  • Aéronautique

    Ce secteur est en constante évolution. Les pièces utilisées doivent être d’une grande précision. Les imprimantes 3D professionnelles permettent de réaliser les pièces les plus complexes et les plus résistantes.

  • Bijouterie / Haute joaillerie

    Très utilisée dans ce secteur, l’imprimante 3D professionnelle permet de créer rapidement des bijoux personnalisés. La technologie la plus répandue est celle de la fonte à cire perdue.

  • Design

    Aucune limite grâce à l’impression 3D. Tout est désormais possible !

  • Architecture

    L’imprimante 3D professionnelle, permet d’imprimer en monochrome ou en couleur, des maquettes, des bâtiments, des espaces publics, très réalistes. Utiliser une imprimante 3D professionnelle dans ce domaine, c’est optimiser son temps de travail et surtout valoriser son projet.

  • Médical

    L’impression 3D permet de concevoir des prototypes fonctionnels imprimés souvent à partir de matériaux bio-compatibles ce qui permet de réaliser des tests sur des patients (gabarits chirurgicaux, des prothèses dentaires ou implants, etc …)

+ 10ans

Experience

+250 Clients

La relation de confiance

+ 40 imprimantes pros

Expert impression 3D

+7 Logiciels

Et les formations associées

3D Industries, leader des

IMPRIMANTES 3D

Vous comptez investir dans une imprimante 3D pour fabriquer vos prototypes ou pour améliorer votre production ? Avec cette technologie, vous n’aurez plus besoin de moules pour concrétiser vos nouvelles conceptions et vous optimiserez vos coûts de recherche et de production. Il s’agit toutefois d’un achat important, aussi, si vous ne savez pas quels sont les critères à considérer pendant votre choix (volume, précision des microns, …), fiez-vous aux conseils suivants.

1. Tenez compte de la technologie utilisée par votre future imprimante 3D professionnelle

Les machines que vous découvrirez sur le marché ne disposent pas toutes de la même technologie. Les imprimantes 3D à destination des professionnels utilisent le plus souvent les méthodes suivantes, que l’on retrouve aussi sur des plus petits modèles (ultimaker, etc) :

  • L’impression par stéréolithographie ou SLA : cette technologie repose sur la photopolymérisation de la résine liquide. L’imprimante 3D utilise alors un laser UV qui durcit le matériau et comme sa résolution est très affinée, elle permet la réalisation d’objets très élaborés. Cette méthode est de même parfaite pour la confection de petites pièces.
  • FDM ou Fused Deposition Modeling : aussi connue sous le nom de dépôt de filament, cette technique consiste à faire fondre la matière (généralement de l’ABS ou du PLA) et à la faire passer à travers un ou plusieurs extrudeurs. Ces derniers déposeront la matière fondue sur un plateau, couche par couche, pour que le modèle prenne forme. Le diamètre du nez peut aller de 0,2 mm jusqu’à plus de 2 mm.
  • SLS ou Frittage sélectif par laser : ici, la matière première utilisée est en poudre. Le processus de fabrication consistera ensuite à la durcir avec un rayon laser. Le point fort de cette technologie réside dans sa précision très pointue ainsi que dans la possibilité d’utiliser plusieurs types de matière comme le polyamide, les métaux ou les composites. Une imprimante 3D professionnelle embarquant cette technologie peut être utilisée pour la fabrication de pouces et de diverses prothèses.
  • La technologie DMLS ou Direct Metal Laser Sintering est similaire à la méthode SLS sauf que la matière travaillée est du métal chauffé à 1 510 °C au minimum. Le processus de fabrication est assez simple : un rouleau étale 0,1 mm (ou 0,004 pouce) de poudre de métal sur un plateau et celui-ci est fritté par un laser pour qu’il prenne forme. Les métaux pris en charge par les appareils utilisant cette technologie sont essentiellement l’inox, le bronze, l’aluminium, le titane.

2. Quels sont les matériaux que vous souhaitez utiliser ?

Il est avisé de définir vos besoins avant de commander votre équipement professionnel, car les matières disponibles n’ont pas la même résistance. Certaines machines ont un objectif qui est double, elles travaillent par exemple la poudre de métal et le plastique tandis que d’autres utilisent des résines et le bois composite. Le bois est par ailleurs sensible à l’humidité tandis que l’acier est résistant aux fortes chaleurs. La fibre de carbone est de son côté légère et résistante tandis que l’ABS est proposé dans un vaste panel de couleur au cas où vous devriez confectionner des objets colorés.

Les buses font également partie des consommables et outillages auxquels vous devez penser pour produire des pièces de qualité. Choisissez leur matériau en fonction de la matière à extruder. Les modèles en acier trempé sont les plus résistants. Ils ne se déformeront pas même si vous les utilisez avec des matériaux abrasifs. Les buses inox sont parfaites pour travailler le métal et enfin celles qui sont en laiton sont destinées à la confection de pièces en plastique.

3. La résolution de l’appareil

La résolution d’impression d’une imprimante se traduit par l’épaisseur du filament déposé par sa buse. Plus cette couche est mince (c’est-à-dire plus la résolution est élevée), et plus les détails seront précis. Pour un usage professionnel, il est donc avisé de choisir un appareil dont la résolution est la plus élevée possible. Pour vous décider, vous pouvez vous fier aux notes données par les utilisateurs et par leurs avis.

4. Le gabarit de l’imprimante

Choisissez votre appareil en fonction de sa capacité de production. Les dimensions acceptées sont souvent exprimées en pouce ou en millimètre. Si vous voulez vous lancer dans la fabrication de pouces ergonomiques, vous pourrez par exemple investir dans une machine ayant une capacité de fabrication de 250 x 200 x 330 mm. En revanche, si vous devez fabriquer de grandes pièces mesurant au minimum 500 mm, équipez-vous d’une machine équipée d’un plus grand plateau. Enfin, concernant l’emplacement de votre appareil, sachez que les imprimantes ayant une petite stature peuvent être placées sur un bureau. Les plus imposantes seront installées dans un local spécialement aménagé.

5. La vitesse d’impression

Cette vitesse est exprimée en millimètre par heure. Les machines les plus rapides peuvent atteindre les 150 mm par heure, mais notez que cette vitesse est nettement influencée par la technologie utilisée par l’appareil.

6. L’impression en couleur

Prenez note que les imprimantes 3D ne peuvent pas toutes réaliser des impressions en couleur. D’autres ne prennent en charge qu’une seule couleur et enfin il existe des appareils qui vous permettront d’associer plusieurs couleurs pour la réalisation de vos pièces.

7. Quel est le prix minimum à prévoir pour l’achat de votre équipement ?

En général, le prix minimum d’une imprimante 3D professionnelle est de 5 000 euros. Vous trouverez ensuite des appareils qui peuvent coûter plus de 700 000 euros s’ils permettent de créer des objets volumineux et s’ils sont rapides. Par ailleurs, sachez que le prix de la matière première et les chutes de matériaux irrécupérables peuvent également influer sur vos coûts de production.

  • Stream 30 ULTRA
  • ProJet MJP 2500 Plus
  • ProJet 1200
  • sPro 140
  • ProX DMP 320
  • ProX 300
  • ProX 200 DENTAL
  • ProX 200
  • ProX 100 DENTAL
  • ProX 100
  • ProX 950
  • ProX 800
  • ProX 500
  • ProJet MJP 5600
  • Stream 30
  • ProJet MJP 3600Wax
  • ProJet MJP 3600
  • ProJet MJP 2500Wax
  • ProJet MJP 2500
  • ProJet CJP 860Pro
  • ProJet CJP 660Pro
  • ProJet CJP 460Plus
  • ProJet CJP 360
  • ProJet CJP 260Plus
  • ProJet 7000
  • ProJet 6000
© Copyright 2017 - 3DI - 3D Industries - Spécialiste Imprimante 3D | created by < guizweb />